Emploi - Entrevue d'emploi - Défauts - ENTREVUES CONSEILS (Québec, Canada)
                 
       
    
 
Préparation de CV
Techniques d'entrevue I, II et III
Concours et examens écrits
Recherche stratégique d'emploi
Négociation salariale à l'embauche
 
Marketing de soi
Marketing relationnel
 
Techniques de recrutement
Conduite d'entrevue


Abonnez-vous gratuitement
à la Cyberchronique


Abonnement gratuit
Cyberchronique mensuelle
Nom
Courriel
Confirmez
le courriel
       




          Bulletin électronique

      
           Boutique
   
 
          Révision de CV

            Alerte emploi

 



Avez-vous des défauts ?

Note : Les Cyberchroniques sont gracieusement présentées à titre d'information complémentaire aux formations offertes par Entrevues Conseils.

L’incontournable question dans une entrevue d’emploi ! Cette demande peut être embarrassante, surtout si vous n'avez pas bien réfléchi à la manière d'y répondre. Pourtant, il s’agit d’une question classique et souvent posée en entrevue.

Quoi qu’il en soit, plusieurs candidats sont mal à l’aise lorsqu’on leur demande quelles sont leurs faiblesses. La plupart répondent qu’ils sont trop perfectionnistes ou trop minutieux, et transforment ainsi leurs défauts en qualités !

L'employeur ne pose pas cette question pour vous embarrasser. Il veut simplement se faire une idée sur vous et, par le fait même, tester votre capacité à vous remettre en question. Un autre voudra, quant à lui, connaître les risques qu’il prend en vous embauchant.

Les qualités

Un recruteur peut vous demander de lui citer trois de vos qualités et autant de défauts. Pour les qualités, c'est simple ! Il s’agit d’énoncer celles énumérées dans le profil d’emploi, sinon celles qui ont un lien direct avec l’emploi offert. Si par exemple vous postulez pour un travail de laboratoire, vous ne parlez que des aptitudes désignées dans l’offre de service. Même si l'employeur n’en précise aucune, ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas ! Vous devez trouver celles qui correspondent le mieux à l’emploi envisagé, en vous posant la question suivante : « Quels sont les qualités nécessaires pour s’acquitter efficacement des tâches énumérées ? » Dans le cas du travail de laboratoire, par exemple, les qualités recherchées pourraient être la minutie, le sens du détail, la patiente, etc. Justifiez ensuite vos allégations par des exemples.

Les défauts

Il n'est pas nécessaire de se montrer parfait. Rien n’est plus énervant et irréaliste que quelqu'un qui prétend ne pas avoir de défauts. D’ailleurs, qui n'a jamais eu d'échecs ni de doutes ?

Montrez que vous savez prendre suffisamment de recul pour discerner vos faiblesses. Décrivez-les en prenant bien soin d’ajouter les mesures que vous avez prises pour corriger chacune d’elles ; ainsi le plan d’action que vous proposez fera vite oublier vos points faibles.

Attention, ce n’est pas le moment de parler à cœur ouvert durant votre entrevue : il ne faut pas exprimer vos craintes les plus profondes devant le recruteur, ni mentionner un défaut qui pourrait réduire vos chances de décrocher le poste que vous convoitez. Si vous êtes désordonné et que vous postulez un emploi de bibliothécaire, vous n’êtes pas sur la bonne voie ! Il en va de même si vous êtes individualiste alors que l’emploi que vous souhaitez exige de nombreux travaux d’équipe. Par exemple, il serait désastreux pour un comptable de dire « je suis un peu trop méticuleux" ; tout comme il pourrait être fatal pour un représentant d’affirmer "je suis un peu impatient ».

Si l’on vous pose l’inévitable question, le mieux est de répondre que vous n'avez pas de défauts majeurs, puis d'énumérer les points que vous pourriez améliorer.

Des réponses possibles

Faites toujours suivre votre défaut d’une solution pour vous améliorer. Voici quelques réponses envisageables :

  • « J'ai quelques difficultés à m'exprimer devant un groupe. C'est certainement dû à un manque de pratique. Depuis l’an dernier, je suis membre d’un cercle de discussion dans lequel je fais sans cesse du progrès. »
  • « On dit de moi que je suis un moulin à paroles, mais en fait, c’est chez moi une façon d’amener les autres à parler d’eux. »
  • « Je suis un peu timide, mais lorsque je commence à me sentir bien dans un groupe, je suis capable de m’investir. »
  • « Je maîtrise mal le temps lorsque j’anime une réunion. Il m’arrive de déborder sur la durée prévue. J’en ai conscience et je fais de gros efforts pour me structurer et me discipliner davantage. Déjà, je crois avoir bien progressé. »
  • « Je ne m’exprime pas encore parfaitement en anglais, même si je peux suivre une conversation ; mais je tente d’améliorer ma pratique, notamment lors de séjours à l’étranger. »
  • « J’ai une petite tendance à être anxieux lorsqu’on me confie un travail très difficile ou complexe, mais c'est par souci de bien faire les choses. Lorsque je me trouve dans cette situation, je valide mon travail plus souvent auprès de mon supérieur. »
  • « Ma connaissance d’Excel est moins approfondie que celle de Word, mais je possède un ordinateur personnel à la maison sur lequel je m’entraîne régulièrement. »
  • « Je ne suis peut-être pas assez démonstratif. Dans un groupe, j’écoute plus que je ne parle, on me trouve ainsi plutôt réservé. J’essaie de m’améliorer en participant à des discussions entre amis. »
  • « Quand je n’apprécie pas une situation, cela se voit immédiatement sur mon visage. Or, cela pourrait me rendre service parfois d’être moins émotif. »
  • « Je prends parfois les choses tellement à coeur que j’ai tendance à en faire une question personnelle. Depuis quelque temps, je travaille sur ce point. »
  • « Dans une équipe, je suis souvent celui qui questionne. Je soulève les problèmes avant qu’ils ne deviennent ingérables, je suis parfois considéré comme l’avocat du diable. Mais j’essaie d’aborder certains points avec humour, sans brusquer mes collègues, ce qui permet la plupart du temps de faire accepter mes interventions. »
  • «  Je suis une personne un peu sensible, mais je maîtrise de mieux en mieux mon émotivité. »
  • « Il est difficile pour moi de dire non. En fait, j’ai encore tendance à dire oui facilement, mais en y ajoutant maintenant une échéance réaliste. »
  • « Je n'aime pas réprimander le personnel, alors quand j’ai à le faire, je commence par un élément positif. »

Révélez de vrais défauts sur vous, mais qui sont en fait mineurs et corrigibles dans le cadre de votre emploi. Vous pouvez tout aussi bien mentionner un point faible qui n’est pas du tout en lien avec vos fonctions professionnelles. Par exemple, vous pouvez avouer être un peu désordonné à la maison, mais en précisant qu’au travail, vous êtes tout le contraire : vous occupez bien vos fonctions, vous êtes organisé et structuré.

Des réponses à éviter

Répondre que vous êtes trop perfectionniste ou trop minutieux, et transformer vos défauts en qualités, ça ne passe plus auprès des recruteurs. Ils sont tout simplement fatigués de l’entendre. Voici d’autres exemples de réponses à éviter :

  • « Je n’ai pas vraiment de défauts, je suis une personne facile à vivre et efficace dans le travail. »
  • « Je suis trop dynamique. »
  • « J’ai les défauts de mes qualités et les qualités de mes défauts. »
  • « Je suis tenace jusqu’à l’entêtement. »
  • « Ma grande franchise m’a parfois joué des tours. »
  • « Mon enthousiasme me pousse parfois à l’excès. »
  • « Mes défauts sont minimes par rapport à mes qualités. »
  • « Je ne pense pas avoir de défauts. »
  • « Je suis exigeant avec moi-même, je le suis également avec les autres. »

Ne vous faites plus surprendre par cette question. Prévoyez une liste de points à améliorer pour ne pas figer bêtement devant l’employeur. La règle d'or est de ne jamais vous dévaloriser en entrevue.

Rappelez-vous que l’entrevue est votre dernière chance d’obtenir l’emploi que vous postulez. Partez gagnant en vous préparant adéquatement à rencontrer un employeur. Pensez également à demander conseil. Votre avenir peut en dépendre !
----
Références
www.centraltest.fr/indexREFR/troisQetD.php
www.generation-formation.fr/formation-continue/gf_afficher_redac.asp?page=gf_embauche_04.asp&GROUPE=GFOR&TYPE=FILI&DOSSIER=201
contenu.monster.fr/11115_fr_p3.asp

Envoyez la Cyberchronique à un ami

Patricia St-Pierre, experte-conseil  
Mélanie Langlois : réviseure linguistique

                     
  « précédente | Cyberchronique | suivante »
  [allez aux... archives]

Entrevues Conseils
Téléphone : (418) 572-5372
Site Web : www.entrevues-conseils.com


Place de la Cité, 2 600 boul. Laurier,
Case postale 31142, Sainte-Foy (Québec) G1V 4W6