Emploi - Entrevue d'emploi - ENTREVUES CONSEILS - TYPES CURRICULUM VITAE (Québec, Canada)
                   
       
    
            Unique à Québec                                          Formation spécialisée dans la mise en valeur de vos compétences

 

            Alerte emploi

 

 Accueil > Conseils d'experts  > Curriculum vitæ  > Type de curriculum vitæ

 Les types de curriculum vitæ

Quatre types de curriculum vitæ sont couramment utilisés. Voici les principales caractéristiques de chacun d'eux :

Le curriculum vitæ chronologique
La forme la plus répandue de CV à l'heure actuelle.
Il représente une description à rebours de l'expérience professionnelle du candidat.
Il est avantageux pour les gens qui ont une progression régulière, tant sur le plan des responsabilités assumées que sur le plan de la continuité des emplois.
Il témoigne de la stabilité du candidat qui a occupé le même emploi depuis de nombreuses années et qui a reçu plusieurs promotions. Il est facile à organiser.
Par contre, ce type de CV ne convient pas dans un contexte de changements de domaines d'emplois, d'une succession d'emploi, d'une absence du marché du travail ou d'un emploi de longue durée.
Dans le cas d'une réorientation de carrière, son utilisateur s'expose à devoir répondre à des questions sur ses véritables objectifs professionnels.

Ce type de CV met en évidence chaque période sans emploi.

Le candidat s'y trouve associé à sa dernière situation, même si elle n'est pas la plus brillante.
Le curriculum vitæ fonctionnel

Comme son nom l'indique, il met l'accent sur les fonctions remplies avec succès au lieu d'attirer l'attention sur la succession des différents emplois.

Les réalisations et les parcours professionnels sont classés par domaine d'expérience ou par secteur d'activité, indépendamment de l'ordre chronologique.
Très utile pour les candidats ayant un profil de généraliste, il fait ressortir les compétences et les réalisations clés au cours de différentes expériences au lieu d'attirer l'attention sur de fréquents changements.
Il facilite également la mise en perspective des emplois antérieurs, d'avantage encore si le dernier emploi n'a pas de lien avec l'objectif convoité. Il peut également minimiser l'importance du dernier emploi s'il s'avère de niveau inférieur.
Malgré tout, un modèle de CV différent peut engendrer une certaine méfiance et donner l'impression que le postulant essaie de cacher quelque chose.
Certains employeurs ne jugent pas acceptables les réalisations qui ne sont pas associées à une entreprise donnée.
Le chercheur d'emploi est encore ici limité à son passé qui ne se marie pas toujours avec aisance à l'avenir et à son objectif professionnel.
Ce type de CV est tout à fait inadéquat pour un débutant dont les principales réalisations sont à venir.
Il exclut également tout employé consciencieux dont les actions ont été constantes et régulières sans toutefois comporter de coups d'éclat, reconnus par les employeurs en ce qui concerne les réalisations professionnelles.
Il est lourd d'entretien.
Le curriculum vitæ combiné ou mixte
Ce type de CV peut revêtir la forme d'un CV chronologique dans lequel la candidate ou le candidat décrit également les réalisations professionnelles qu'il a accomplies dans chacun de ses emplois.
CV mixte = CV performance, c'est-à-dire qu'il contient une première partie destinée à attirer immédiatement l'attention du lecteur, section connue aussi sous le nom de «CV 20 secondes».
Ce CV met immédiatement en valeur les points forts.
Facile à modifier, il peut s'adapter aux différents emplois recherchés sans nuire à sa qualité.
Il augmente les chances d'intéresser un lecteur par l'originalité des idées et de la présentation.
Il attire l'attention du lecteur précisément sur les compétences et sur les réalisations.
Le curriculum vitæ par compétence
Contrairement à tout ce qui a été dit jusqu'ici au sujet de la rédaction d'un CV, le CV par compétence se propose de définir ce que l'on peut faire et non ce que l'on a déjà fait.
Le chercheur d'emploi doit se donner un objectif précis, un projet professionnel qui sera quand même ouvert aux différentes occasions qui pourraient se présenter.
Ce type de CV propose une zone d'«interface» où l'on juxtapose les exigences d'un poste, les attentes des employeurs et les savoir et savoir-faire opérationnels des candidats.
Les compétences qu'on y trouve peuvent être principalement tirées de la Classification nationale des professions (CNP) ou de tout autre liste de compétence pertinente à la carrière de la personne.
La règle est de généraliser le plus possible et de ne donner des précisions que lorsqu'il s'agit d'une donnée distinctive qui apporte une «valeur ajoutée» au candidat.
Le CV par compétence ne met pas l'accent sur les réalisations professionnelles en premier lieu, sans toutefois conclure qu'elles ne sont pas importantes ou pertinentes; elles peuvent occuper une rubrique à elles seules.
Cependant, ces dernières sont reléguées au second rang, propulsant ainsi les compétences en tête de liste.
La rédaction d'un tel CV ne se fait pas seulement en fonction de ce qui a été réalisé, mais également de ce qui peut être accompli, du potentiel de réalisation (en fonction des intérêts professionnels des candidats).

Il faut aussi mentionner que le CV par compétences relègue les titres des postes dans la rubrique de l'expérience professionnelle, donc au second plan, voire au troisième, quatrième ou cinquième en ce qui concerne l'ordre de présentation.

 


 




Propriété intellectuelle

Copyright ©  Entrevues Conseils. Tous droits réservés.